C'est quoi l'Hypnose ?

Quand je demande ce qu’est l’hypnose, on me parle souvent de l’Hypnose de spectacle qui fait partie de l’Hypnose Classique, avec pour objectif principal de divertir un public (dans la rue, à la télévision…) grâce à des phénomènes hypnotiques parfois spectaculaires. Ici, l’hypnotiseur fait faire des choses à la personne consentante, parfois même un peu ridicules. Souvent, la personne est d’abord choisie pour sa capacité à être facilement hypnotisable. Pendant le show, elle peut être consciente de ce qu’elle fait mais elle ne contrôle plus rien. C’est comme ça qu’un fascinateur connu utilise, entre autres techniques, l’hypnose pour fait manger un citron entier à une personne qui est convaincue que c’est une pomme. Car son Inconscient pense que c’est une pomme, le temps de la démonstration.

Cette façon d’utiliser l’Hypnose peut faire peur mais rassurez-vous, ça n’a rien à voir avec l’Hypnose thérapeutique et encore moins avec l’Hypnose Humaniste. Ici, on ne joue pas, on aide à soigner.

En fait, l’hypnose est un état de conscience particulier qui est naturel : quand on rêve, dans on est « dans la lune » ou totalement absorbé par un film à la télévision ou un bon livre. On est un peu comme… ailleurs. Cet état particulier est appelé « État Modifié de Conscience » : notre esprit conscient qui nous sert à percevoir le monde, à avoir les fameuses « prises de conscience » utiles à notre évolution, est donc dans un état « modifié ».

Depuis bien longtemps, on s’est aperçu que lorsqu’on amène une  personne qui a un soucis à être dans cet État modifié de conscience, certains mots dits par le professionnel vont la soigner ou améliorer sa vie.

Au cours des siècles, plusieurs formes d’Hypnose sont apparues. L’Hypnose Humaniste, créée par Olivier LOCKERT et Patricia DANGELI en 2000 environ, est la plus récente.

Concernant les Hypnoses Ericksonienne, Classique (ou traditionnelle),  et la Nouvelle hypnose. Le patient n’est pas conscient de tout ce qui se passe, c’est-à-dire que son mental, son esprit conscient, va être comme mis de côté par l’hypnothérapeute (on parle aussi de dissociation corps/esprit). Celui-ci va pouvoir accéder à son inconscient directement grâce à des suggestions, de façon plus ou moins directive. Ici, cela fonctionne sans que le patient ait à comprendre, certaines personnes peuvent même s’assoupir pendant la séance.

Le patient accepte donc de perdre le contrôle, de lâcher-prise. C’est le thérapeute qui mène la séance, qui dirige selon l’objectif défini en amont. Nous verrons qu’avec l’Hypnose Humaniste, c’est le contraire.

C’est une technique qui continue à faire ses preuves, tant pour les soucis physiques, « mécaniques » que psychologiques (addictions, douleurs récurrentes, problèmes de peau, infertilité, difficultés relationnelles…).

Pourquoi vouloir accéder à l'inconscient ?

Alors, l’Inconscient, comme son nom l’indique, c’est tout ce qui n’est pas conscient. 

Nous ne pouvons pas être conscients de tout ce que l’on fait. Par exemple, quand je prends un verre, je ne me dis pas : « tiens, je vais actionner les muscles de mon bras et de ma main pour saisir ce verre et ne pas le faire tomber ». Si quelqu’un s’amuse à me faire peur en arrivant par derrière, je ne me dis pas : « tiens ! Là ce serait bien que je sursaute et que je fasse un pas en avant ». Ce serait invivable !

L’Inconscient est donc ce qui nous permet de fonctionner, de réagir sans qu’on en soit conscient. Un peu comme un automate qui nous dirige sans qu’on y réfléchisse. Une sorte de machine intérieure qui s’occupe de notre fonctionnement physique, émotionnelle et de nos apprentissages.

L’inconscient stocke également toutes les mémoires de tout ce qui nous est arrivé dans notre vie. Dans les moindres détails. Et bien sûr, la grande majorité de toutes ces mémoires, nous n’en avons pas conscience.

Donc, finalement, nous ne sommes pas conscients de grand-chose !

Mais, du coup, ce qui nous fait souffrir n’est alors pas dans notre esprit conscient ?

Et oui, si l’Inconscient sait nous faire « bien » fonctionner, s’il porte nos ressources et nos forces, il peut aussi générer nos soucis corporels. C’est une façon pour lui de nous dire quelque chose. Il a aussi une fonction de protecteur qui peut parfois nous faire ressentir de la peur et de l’agressivité utiles mais aussi néfastes pour nous. C’est lui aussi qui porte nos blessures émotionnelles et nos croyances positives et limitantes. Et puis, on ne nait pas « vide », notre Inconscient porte aussi des mémoires familiales qui ne nous appartiennent pas et qui peuvent sacrément nous empêcher d’avancer !

C’est donc lui que le thérapeute va aller soigner pour le bien-être du patient, qui se laisse faire. En tout cas, en Hypnose « classique » car en Humaniste, c’est le patient qui entre en contact avec son Inconscient, guidé par le thérapeute.

Et l'Hypnose Humaniste alors ?

Un État de Conscience Modifiée oui mais Augmentée !

Avec l’Hypnose Humaniste, contrairement aux autres formes d’Hypnoses, la personne est en « État de Conscience Augmentée ». C’est-à-dire que son esprit conscient n’est pas déconnecté, comme mis de côté, au contraire !
Pour ce faire, la façon de permettre à la personne d’entrer en état d’hypnose est à l’opposée de celles utilisées pour les autres types d’Hypnoses. Le but ici, est « d’ouvrir » la personne, de la connecter à son environnement, à son corps, à la Vie ! Elle augmente donc son niveau de conscience et entre en relation avec son Inconscient. Le thérapeute ici est alors un guide, un pédagogue qui explique, accompagne, encourage à l’action.

Agir en gardant le contrôle et gagner en conscience.

Durant la séance, la personne va donc être pleinement consciente de tout ce qui se passe et garde le contrôle. Les yeux fermés (en tout cas pour les adultes), elle discute avec le thérapeute qui s’assure qu’elle reste bien ancrée dans son corps pour éviter la dissociation. Donc qu’elle soit bien « associé » à l’expérience et non pas « ailleurs  » (alors, comment c’est pour vous ? Vous sentez votre respiration s’apaiser ? Alors, racontez moi un peu, qu’est-ce que vous voyez, sentez, entendez… ? Et vous êtes toujours avec moi dans cette pièce…).

Comme il n’y a pas de perte de contrôle, la personne accompagnée agit elle-même et peut changer en toute autonomie. Et un changement dans sa vie avec des prises de conscience, c’est bien aussi !

Bien sûr, tout cela est possible si la personne en a envie et qu’elle est prête à atteindre son objectif.
Ça, c’est important car beaucoup de gens pensent que la personne hypnotisée se fait manipuler, comme si on entrait dans sa tête sans qu’elle le veuille ! Et bien, ce n’est pas possible ! Déjà, la personne est volontaire et c’est elle qui décide de ce qu’elle fait avec ses blessures ou ses émotions douloureuses. Et si elle ne veut pas changer (ou qu’elle ne veut pas être en état d’hypnose), de toute façon, cela ne fonctionnera pas.

Mais si elle est OK, elle va pouvoir soigner ses blessures en profondeur ou changer des croyances qui ne lui sont plus utiles. Elle peut même activer des ressources dont elle n’a pas conscience pour gagner en confiance et oser sortir de sa zone de confort !

Une thérapie symbolique.

Tout ça ce fait de façon symbolique car l’Inconscient communique avec nous par symboles, c’est son langage à lui (comme dans les rêves). Les symboles peuvent être personnels ou bien être des archétypes. Ces derniers sont des symboles partagés par tous, comme le masculin et le féminin qui regroupe chacun nos apprentissages, nos croyances, les mémoires qui se passent de génération en génération et influencent inconsciemment nos vies, en positif et en négatif.

Du coup, il ne s’agit pas d’analyser avec son mental ou de revivre ses traumatismes. La personne va aller modifier, transformer, soigner le symbole ou archétype qu’elle va visualiser (et/ou sentir) en état d’hypnose. Par exemple, une patiente va symboliser un douleur au ventre par un pierre. Elle va choisir de l’enlever et de la jeter ou bien de la transformer en quelque chose de positif…C’est elle qui décide en fonction de ce qui est bon pour elle.

Une psychothérapie grâce à la Thérapie Symbolique Avancée.

les créateurs de l’Hypnose Humaniste ont associé leur compétences et expériences dans deux domaines différents : la thérapie pour Olivier LOCKERT et la psychothérapie pour Patricia DANGELI, spécialiste des symboles.
Leur volonté était de créer une nouvelle forme d’Hypnose non dissociante mais aussi de pouvoir aller plus loin que la thérapie qui ne traite pas l’Être en profondeur.
Par exemple, pour une personne qui veut arrêter de fumer. La Thérapie Symbolique Simple (thérapie) suffit s’il n’y a pas de cause douloureuse à l’origine du fait de fumer, s’il n’y a pas besoin de prise de conscience particulière.
Mais si la personne a commencé à fumer après le décès d’un être cher, c’est là que le thérapeute utilise la Thérapie Symbolique Avancée (psychothérapie) avec par exemple la technique de Deuil qui permet de couper le lien de souffrance entre le patient et la personne disparue.

La personne peut donc se soigner en profondeur si besoin. Soigner son Enfant intérieur blessé par une enfance difficile ; se libérer de ses pensées négatives sur elle, son auto-jugement dévalorisant en prenant soin de son Critique intérieur ; se reconnecter à sa créativité, à sa féminité en allant à la rencontre de son Féminin intérieur blessée…

Conseil de lectures :
« Hypnose Humaniste » d’Olivier LOCKERT (IFHE éditions, réédition en 2015).
« Psychothérapie » de Patricia DANGELI (IFHE éditions, réédition en 2013).
« L’Hypnose Humaniste pour les Nuls  » (First, 2014).

Vous voulez en savoir plus ?

On a vu qu’être en « État Augmenté de Conscience » c’est être bien éveillé pendant la séance, bien associé à soi et à la Vie. C’est aussi  se connecter à quelque chose qui va bien au-delà de notre esprit conscient (appelé aussi « petite conscient« , notre mental) et de notre Inconscient : la Grande Conscience.

Si en Hypnose traditionnelle, l’esprit conscient peut aller se balader ailleurs, en Humaniste, le thérapeute va au contraire permettre au patient de le faire grandir pour gagner en Conscience. On parle aussi d’« ouverture de Conscience » : grâce à une induction hypnotique humaniste (voir Déroulé d’une séance), le patient s’ouvre pour dépasser la perception limitée et subjective de son mental.

Et en s’ouvrant, il se connecte à la Grande Conscience, plus vaste, plus collective, plus universelle. 

Alors,  petite explication : On sait que la vie ne s’arrête pas à la matière. La matière, c’est quoi, c’est ce qu’on peut toucher, par exemple, notre corps, le pot de fleur de tout à l’heure, avec la terre qui la contient et l’eau qu’on y met. Et ça, c’est seulement 0,5% de ce qui existe de visible dans l’Univers ! Du coup, on est un peu comme un minuscule grain de sable sur une immense plage. 

Et le reste, c’est quoi alors ? Qu’est-ce qui est au delà de la matière et qui nous permet d’avoir un corps aussi bien structuré ? Que la vie sur Terre soit possible ? Qu’on se dise « la nature est quand même bien faite  !! » Il y a bien quelque chose qui agit sur notre existence, qui nous permet de faire l’expérience de la Vie. Et si l’Univers ne s’est pas créé « par hasard », ça vient d’où alors ?

Et bien, de nombreux scientifiques et philosophes s’accordent à dire que ce « quelque chose » est comme un immense champ informationnel. L’information c’est quoi, étymologiquement parlant, c’est « ce qui donne la forme à », ici à la Vie ! Et de l’information, il y en a partout. Par exemple, c’est ce qui nous permet de communiquer, de faire fonctionner un programme d’ordinateur. Sauf que ce dont on parle, si c’est comme un programme informatique qui crée la Vie, c’est bien plus puissant et intuitif qu’un simple ordinateur !

Bon, vous pouvez me dire : et notre cerveau alors, ce n’est pas lui qui nous permet de vivre ? En fait, c’est prouvé, lui, il met au moins une demi-seconde à réagir, le temps qu’il réalise ce qui se passe. Du coup, comment ça se fait que, si on vous marche sur le pied, vous le sentiez quasiment instantanément ? Votre temps de réaction ici est de 25 millièmes de secondes, 20 fois plus rapide que la réaction du cerveau ! Donc quelque chose réagit bien plus vite que lui.

Oui, OK, mais si c’était notre Inconscient ? Il a aussi un rôle très important puisqu’il nous permet, entre autre, de nous défendre, avec notre fameux instinct de survie. Mais si c’est lui qui réagit plus vite que notre cerveau pour nous protéger, pourquoi prend-on des risques avec notre santé ? Pourquoi l’Inconscient d’une personne en souffrance lui laisse se faire du mal, par la maladie par exemple ? En plus, l’Inconscient a peur du changement. Qu’est ce qui nous pousse alors à quitter notre zone de confort et à aller vers l’inconnu ?

La Grande Conscience ! C’est elle qui nous permet de nous améliorer et d’expérimenter de nouvelles choses. Elle agit sur notre corps et notre esprit et nous donne la capacité de créer notre réalité, avec nos prises de conscience, entre autre. Elle communique avec nous par ce qu’on appelle les synchronicités, vous savez les coïncidences qui n’en sont pas vraiment ? Et aussi par les rêves. D’ailleurs, elle permet de nous en souvenir au réveil alors que notre esprit conscient, lui, était déconnecté !

Et pour finir là dessus, comme la Grande Conscience donne la forme à tout ce qui existe, matériel ou non, elle peut à la fois se trouver dans l’amour mais aussi dans la violence, dans la paix comme dans la guerre. A nous d’évoluer et d’expérimenter, dans le meilleur comme dans le pire.

Donc, pendant une séance d’Hypnose Humaniste, l’idée est de se servir de la Grande Conscience pour aller soigner profondément son Inconscient.

Pourquoi "Humaniste" ?

Parce que cette forme d’Hypnose propose un apport à la fois philosophique et scientifique du fonctionnement de la vie et de l’être humain.

Dans Humaniste, il y a aussi Humanité. Ici, le patient se soigne lui, bien sûr, et en même temps il prend soin de l’avenir de tous. Parce que s’il évolue vers plus de conscience, avec l’idée qu’on est tous comme « connectés », pourquoi l’Humanité n’irait-elle pas mieux ? 

C’est comme si vous preniez soin d’une plante en pot, elle va bien pousser et va faire de jolies fleurs. Et un jour, vous voyez quelque chose qui pousse à côté, qui n’a rien à voir avec la plante. Et bien, elle aussi va s’épanouir grâce à votre arrosage, à la bonne terre que vous avez mise dans ce pot, votre attention aussi. Deux plantes différentes qui s’épanouissent, comme deux humains qui grandissent chacun de leur côté, mais aussi à deux ! 

Donc cette technique, c’est aussi une philosophie de vie, avec une vision de la vie plus globale qu’individualiste. 

Pour en savoir bien plus encore, le site de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste et Ericksonienne, créateur de l’Hypnose Humaniste :
http://www.hypnose-humaniste.com/

Pourquoi l'Hypnose Humaniste à Floraisance ?

C’est un outil thérapeutique complémentaire avec ce que l’on propose en accompagnement.

Avec diverses techniques adaptables aux besoin de la personne, que ce soit en coaching, en thérapie et en psychothérapie.

Florence DROUARD, Hypnothérapeute Humaniste diplômée de l’I.F.H.E.,a le même objectif que l’association : accompagner les personnes avec bienveillance vers un « Être Vrai et Vivre Mieux ».

L’Hypnose Humaniste correspond aux valeurs que l’on partage à Floraisance :

■ un accompagnement global corps/’esprit
une écoute bienveillante, avant, pendant et après la séance
■ l’authenticité 
■ favoriser les prises de conscience
■ l’autonomie : être au commande de sa vie !
■ la responsabilisation de son bien-être
■ l’importance de l’épanouissement personnel et professionnel
■ une approche ludique, qui utilise l’imaginaire

Les indications de l’Hypnose Humaniste sont les mêmes que pour les autres formes d’Hypnose, avec en plus des techniques pour les soucis d’ordre psychologique.

 

Exemples d’indications :

Addiction (cigarette, alcool, nourriture) – Phobies – T.O.C. – douleurs – apprentissage – traumatisme (accident, décès, séparation…) – sommeil – sexualité – problème auditif/vue – allergies – estime de soi fragilisée – manque de confiance –  gestion des émotions – problèmes familiaux – infertilité – transgénérationnel : libération de conflits familiaux, traumatismes non réglés qui peuvent remonter à plusieurs générations (on parle souvent de secret de famille)

 

Grâce à cet accompagnement en profondeur, l’Hypnose Humaniste ne traite pas le symptôme mais la cause.

On ne soigne pas que la blessure mais aussi ce qui la nourrit.

C’est une thérapie dite brève car en une voir quelques séances, le patient peut atteindre son objectif. Par contre, si le mal-être vient d’une difficulté plus ancienne, un traumatisme, une relation toxique, là nous sommes plus dans le domaine de la psychothérapie avec un peu plus de séances.

Et en dehors des séances, l’auto-hypnose est un outil supplémentaire pour continuer à prendre soin de soi, en toute autonomie ( ici MP3 d’auto-hypnose offerts par l’I.F.H.E.)

Attention, l’Hypnose ce n’est pas une baguette magique ! Et elle ne remplace pas un avis médical.

l

Enfant (voir Hypnose enfant), adolescent et adulte.

L’Hypnose est conseillé pour tous, sauf pour les personnes souffrant de maladie psychique comme le trouble bipolaire et la schizophrénie. Si vous avez un doute, demandez à votre médecin traitant.

Fiche Hypnose Humaniste